Il s’est tenu,du 27 au 31 aout 2018,le 8e Congrès international des études féministes en Francophonie,à l’université de Paris Nanterre. »Espaces et enjeux des savoirs féministes:réalités,luttes et utopies »,c’est au tour de ce thème que les participantes et participants ont eu à échanger,en partant des exposés en rapport avec le vécu des femmes ,dans tous les domaines et sur tous les plans. Ce Congrès s’est »employé à mettre en relief les causes et les formes de domination,d’oppression,et d’exploitation qui découlent de ce contexte,et à proposer des pistes d’action,pour en contrer les effets. »Six femmes ont représenté la RDCongo à ces assisses à savoir une du Sud Kivu en la personne d’Astrid Mujinga,coordinatrice de l’asbl CFCEM/GA,deux femmes chercheuses de l’université de Lubumbashi,une femme de Butembo,et enfin deux femmes de la diaspora,dont Elza Vumi,la présidente de l’asbl CONGO ACTION.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s